Retourner à l'accueil

Biographie de Chopin

Frédéric François Chopin naquit à Zelazowa Wola (près de Varsovie, Pologne) le 1er mars, 1810 (ou le 22 février, d’après son certificat baptismal). Il fut né dans une petite famille d’un père français, Nicolas Chopin, et d’une mère polonaise, Tekla Justyna Krzyzanowska. Lorqu’il était jeune, il s’amusait beaucoup au piano. À l’âge de sept ans, il composa deux polonaises et donna plusieurs concerts. Le public lui aimait beaucoup, mais, étant modeste, il indiqua que le public n’admirait que son chandail.

Il commença ses études avec le violoniste, Wojciech Zywny, en 1816. Aussitôt qu’il a dépassé son enseignant, il a poursuivi ses études au Conservatoire de Varsovie, sous la tutelle de Wilhelm Wurfel. À l’âge de 15 ans, il publia sa première œuvre (Rondo, op. 1). À l’âge de 16 ans, il commença ses études d’harmonie, de théorie, de base et de composition avec Jozef Elsner, un Silésien qui enseignait au Conservatoire.

En 1829, Chopin donna un concert à Vienne, où il fut accepté avec de bonnes revues. L’année suivante, il retourna à sa terre natale, où il donna le premier concert de son concerto pour piano en fa mineur, le 17 mars. Après ses voyages, Chopin décida de déménager à Paris afin d’échapper à la situation politique de Pologne. En route, il apprit que les Russes avaient capturé Varsovie ; il composa son étude « révolutionnaire » comme réaction. Lorsqu’il était à Paris, il a commencé la première ballade (op. 23) et son premier scherzo (op. 20), ainsi que ses premières études (op. 10). C’est aussi le temps pendant lequel il a commencé sa lutte contre la tuberculose.

En France, Chopin a eu l’occasion de rencontrer ses contemporains, qui participaient également à la Révolution romantique de Paris. Parmi eux étaient Liszt, Berlioz, Meyerbeer, Bellini, Balzac, Heine, Hugo et Schumann. L’introverti ouvra la porte à ces talents et créa plusieurs longues amitiés. Il rencontra aussi l’amie de l’épouse de Liszt, un auteur connu par son pseudonyme, George Sand. Lorsqu’ils se sont rencontrés, Sand avait 34 ans et Chopin en avait 28. Madame Sand était courageuse : elle trouva sa contrepartie dans le besoin de Chopin à être mené. Elle laissa une description mémorable du compositeur à l’œuvre :

Son ouvrage créatif était spontané. Ça lui venait sans travail, sans avertissement… Mais là commença donc le labeur le plus navrant que j’aie déjà témoigné. C’était une série d’essais, de crises sans résolution et d’impatience à retrouver certains détails. Il s’enfermait dans une chambre pendant des jours, faisant les cent pas, brisant ses stylos, ne répétant et ne modifiant qu’une seule mesure cent fois.

Les années 1830 étaient progressives et productives pour Chopin. Il compléta la plupart de ses pièces populaires et donna quelques concerts publics, obtenant de très bonnes revues. Toutefois, Chopin n’aimait pas la performance publique ; il se demanda donc beaucoup, étant compositeur et étant enseignant. On lui voulait dans les salons parisiens et il jouait avec moins d’hésitation dans ces circonstances.

Madame Sand et Chopin étaient ensemble lors de l’hiver de 1838 à 1839. Ils sont restés dans une petite hutte près du Monastère de Valldemosa. La plupart de cet hiver misérable est représenté dans ses préludes (op. 28) qui ont été composés pendant ce temps. Grâce à la mauvaise condition sanitaire de Chopin, ils sont retournés à Paris.

Pendant les huit années qui ont suivi, Chopin a passé les étés chez Madame Sand à Nohant. C’est ici qu’elle a diverti la plupart des grands talents de France. Malheureusement, la joie du couple ne dura pas longtemps. Leur liaison a terminé, deux années avant la mort de Chopin, en 1847. Sand soupçonnait que Chopin était tombé amoureux de sa fille, Solange ; ils se sont quittés en rancœur. Franz Liszt, un des meilleurs amis de Chopin, a dit que Chopin croyait avoir terminé sa vie en ayant quitté Sand. Parmi ses dernières lettres : « Qu’est devenu de mon art ? Et mon cœur, où l’ai-je gaspillé ? »

Chopin a déclaré qu’il n’eut jamais été attiré envers Madame Sand. « Il y a quelque chose à propos d’elle qui me repousse, » a-t-il dit à sa famille. De plus, Sand a une fois indiqué que Chopin ne voulait avoir de relations sexuelles avec personne, homme ou femme.

Le 17 octobre 1849, la tuberculose termina la vie d’un jeune poète. À l’âge de 39 ans, il mourut, ne nous écrivant plus de mélodies ou d’harmonies davantage. Des milles de personnes se sont rejoints afin d’assister aux funérailles à l’Église de la Madeleine. Il fut enterré à la Cimetière de Père-Lachaise, à Paris. Comme il avait demandé, de la terre polonaise a été parsemé sur son tombeau. Son cœur fut inhumé dans sa terre natale.

Épilogue

Chaque année, plusieurs touristes visitent le tombeau de Chopin afin de présenter leurs hommages. Jusqu’aujourd’hui, sa musique a été jouée et enregistrée très fréquemment. Le Compositeur de Pologne est connu comme un des meilleurs compositeurs de la période romantique. Toutefois, il ne se croyait pas étant parmi ces derniers : il était le Poète du piano. Ce sont les émotions qui existent parmi les notes de sa musique qui renforcent son titre. De toute façon, sa musique a servi comme inspiration à des millions de musiciens et continuera à ce faire pour encore du temps.

« La simplicité, c’est la réalisation finale. Une fois qu’un musicien a joué une grande quantité de notes et encore de notes, c’est la simplicité qui en sort, étant la suprême récompense de l’art. »
- Frédéric François Chopin
Une biographie plus détaillée est disponible sur le site de l’Université du Québec.

Une liste de citations est aussi disponible.


Cette page fut mise à jour le 2007-06-22.